Argemmios

Livre d'Or et Actualité de Nathalie Dau, auteur de Fantasy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Diskharan, de Jean Millemann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedeleg
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 51
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Le Diskharan, de Jean Millemann   Mar 20 Déc 2005 - 17:54

Le Diskharan de la Ballade d'Effindaje :

http://www.argemmios.com/NDAU/partages_txt/diskharan.html

N'hésitez pas à dire à l'auteur, dans ce topic, tout ce que son texte vous inspire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://argemmios.forumculture.net
Nedeleg
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 51
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Le Diskharan, de Jean Millemann   Mar 20 Déc 2005 - 18:25

copier-coller des commentaires issus de l'ancien forum :

par Armand de La Fère, posté le: 18 Fév 2005 08:53 am
Citation :
Le Diskharan de la Ballade d'Effindaje est présenté comme un petit bijou … Nul doute que l’affection entre les deux auteurs suggère l’expression ‘petit bijou’. Belle litote ... c’est un joyau que ce bijou !

Inventer un mode traditionnel d’expression populaire, avec tellement de talent que l’on entend le tintement des chopines entre les lignes, que l’on perçoit les relents de fumée et de graisse des tavernes, force le respect et l’admiration.

C’est un texte, que dis-je, c’est un art superbe qui nous est offert ici avec ce Diskharan. Espérons que celui d’Effindaje en présage d’autres, le défi n’est cependant pas une gageure, tant la maîtrise du sujet, l’écriture, et la poésie de l’auteur, Jean Millemann, luisent ici de mille feux. Car, derrière l’élégie, pointe l’auteur, brossant de traits subtils la société d’une cité.

Puisqu’il faut tempérer le dithyrambe, pour ne pas apparaître comme un vil flagorneur : puisque douze refrains ponctuent douze récits, en autant de mélopées à la gloire d’un dieu des douze ordres, puisque ici et là apparaissent des mouettes, des goémons, des renards, des ours, des chats, des éperviers, des toiles d’araignées, … Pourquoi ne pas avoir fait coïncider les « invocations » avec les références animales ?

La critique est facile, seul l’art demeure …

par nedeleg, posté le: 18 Fév 2005 09:04 am
Citation :
J'ai signalé ton post à Jean Millemann, j'espère qu'il viendra te répondre lui-même

En attendant, juste une petite précision : l'épervier, dans ce texte (et sur Terre aussi) est pris dans son sens "filet de pêche de forme conique, lesté de plomb, qu'on lance à la main", et non en référence à l'oiseau de proie

par Armand de La Fère posté le: 18 Fév 2005 09:10 am
Citation :
... je signalais l'utilisation de ce terme plutôt que filet, rets, nasse ... araignée !


par Armand de La Fère, posté le: 18 Fév 2005 09:13 am
Citation :
Ce n'est pas parce que je ne suis qu'un humble feuilleteur, que je suis inculte tout de même !!!

J'ai lu tout Harlequin, ça compte !


par nedeleg, posté le: 18 Fév 2005 10:06 am
Citation :
Mais je n'ai jamais prétendu ça !

Seulement quand on me parle d'animaux, qu'on m'en liste plein avec épervier dedans, je suis supposée penser quoi, hmmmm ?

par Armand de La Fère, posté le: 18 Fév 2005 10:32 am
Citation :
Que j'ai parfaitement compris la license poétique de l'auteur et que je rends hommage à son style qui lui permet d'utiliser un terme renvoyant à la fois à un rapace et au travail de son personnage.

Le Comte de la Fère, Hobereau inside

par nedeleg, posté le: 18 Fév 2005 11:09 am
Citation :
je m'incline

Jean, si tu passes par là... tiens, je te passe le micro. Enfin, le clavier

par Maître Philbert, posté le: 18 Fév 2005 12:33 pm
Citation :
Bonjour,

Je suis toujours tout gauche et bizarre face aux compliments, voire surpris que certains de mes textes déchaînent un quelconque enthousiasme. Flatté aussi, bien sûr, je pense que tout écrit est prétexte à séduction.

En tout cas, c'est exact qu'une très profonde amitié me lie à Ned, alliée à une grande affinité intellectuelle ; ses textes éveillent des échos en moi, et son blog, ainsi que tu t'en doutes, Ned, influence le mien, même si je n'y ai pas rédigé grand chose, ces derniers temps.

Quant aux références animales, les raisons, les pourquoi et les comment, je ne me sens pas à l'aise pour les développer ; pourquoi tel ou tel autre plutôt que celui-ci ou celui-là ? Je n'aime pas trop dévoiler les brins avec lesquels je tisse les histoires, parce que je suis intimement persuadé qu'un texte parle avec des images et que la technique doit se faire oublier, s'effacer devant le résultat. J'en suis profondément désolé, comte, mais à tout prendre, rêver et imaginer me semblent bien plus importants que d'expliquer. Une corde est fait pour tenir et relier, non pour être défaite, faute de quoi sa fonction, je pense, en devient impossible à remplir.
Je me doute que cela peut être frustrant... Mais si, de la sorte, cela vous permet de concevoir vos propres liens, ceux avec lesquels vous vous lierez avec vos semblables, j'aurais effectué ma tâche.

Je vais toutefois dévoiler, non pas un des brins, mais son origine : diskharan est une double référence : au kant ha diskant, chant traditionnel breton où deux chanteurs se répondent en chanson pour faire danser le public ; l'adjonction du "dis" permet de renvoyer au discours. Allez, j'en ai suffisamment dit, le reste découle en grande partie de là, dans le répons du public au discours du chanteur.

A bientôt,

Jean, flatté et heureux que son artisanat ait parlé à quelqu'un


par Armand de La Fère, posté le: 18 Fév 2005 03:38 pm
Citation :
Merci de cette réponse.

J'ai émis cette question des équivalences, car ayant Le Livre de l'Enigme sous les yeux, vérifier les correspondances était naturel.

Au passage, j'ai bien aimé Pouvoirs Critiques.


par Breda, posté le: 18 Fév 2005 05:28 pm
Citation :
Votre blog, maître Philbert, est-il public ? Peut-on le visiter ?

Car je serais heureuse d'accéder chaque jour ou chaque semaine, en flâneuse (feuilleteuse ?) (butineuse ?), à ces précieux éclats de votre prose.

par Maître Philbert, posté le: 18 Fév 2005 07:01 pm
Citation :
Le blog est public : http://muddycatfish.blogspot.com/

On doit pouvoir y poster, mais je ne suis pas sûr que les réponses soient visibles de tous.

A bientôt,

Jean


par Breda, posté le: 18 Fév 2005 10:13 pm
Citation :
Luminalba

Que c'est beau, Jean, une nouvelle au conditionnel...

Merci.

Breda, qui ailleurs et pour d'autres est aussi Alba

par Maître Philbert, posté le: 18 Fév 2005 11:10 pm
Citation :
C'est marrant, je ne voyais pas ça comme une nouvelle au conditionnel, mais plus comme un possible making-off d'écriture. L'exercice est intéressant à plus d'un titre, en ce qui me concerne, tout au moins.

Et je pense m'y remettre la semaine prochaine (quand j'aurai fini la nouvelle, à priori).

Et la nouvelle... Euh, elle est réellement en cours d'écriture, et il était question qu'elle paraisse en janvier 2006, mais aux dernières nouvelles, cela semble plus que problématique. Bon, faudra que je développe ça sur le blog, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://argemmios.forumculture.net
 
Le Diskharan, de Jean Millemann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Racine, Jean] Phèdre
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis
» Jean d'Ormesson
» [Diwo, Jean] La Fontainière du Roy
» Jean Teulé : Le magasin des suicides, Charly 9 et autres romans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Argemmios :: Le site d'auteur de Nathalie Dau :: Livres d'Or :: Section Partages-
Sauter vers: