Argemmios

Livre d'Or et Actualité de Nathalie Dau, auteur de Fantasy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Prix Merlin 2006

Aller en bas 
AuteurMessage
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Prix Merlin 2006   Mer 29 Mar 2006 - 22:39

Voilà, c'est parti, vous pouvez même voter.

http://www.presences-d-esprits.com/prix-merlin/accueil.php

Je suis dans la liste avec "Le Violon de la Fée" (catégorie nouvelles).

Comme d'hab, je n'y crois pas, mon fan club est trop petit lol!

Mais j'avoue que même si je fais souvent mon indifférente, Le Violon de la Fée est un putain de bon texte, d'ailleurs remarqué par le jury des Imaginales, alors je ne peux m'empêcher de rêver... un peu

/autobonk

Allez hop, on redescend sur terre et on retourne bosser, ce sera plus constructif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Jeu 30 Mar 2006 - 16:27

Finalement j'ai mobilisé les troupes, y a pas de raison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Jeu 30 Mar 2006 - 21:33

Petite info complémentaire : la dead line pour les votes, c'est le 1er juin 2006 :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Ven 14 Avr 2006 - 10:15

A voté !

MAUMEJEAN Xavier, Car je suis légion, Mnémos/Icares
NOIREZ Jérôme, Les Nuits vénéneuses (Féerie... - 2), Nestiveqnen/Fantasy
NOIREZ Jérôme, Féerie pour les ténèbres, Nestiveqnen/Fantasy

DAU Nathalie, Le Violon de la fée, dans Faeries n°17, Nestiveqnen
GAUNT Merlin, Dans la peau, dans Emblèmes n°15 "Trésors", Oxymore
HENRY Léo, Les Crépuscules, dans Emblèmes n°15 "Trésors", Oxymore
NOIREZ Jérôme, Pour qui grincent les gonds, dans Emblèmes n°14 "Les Portes", Oxymore
SANAHUJAS Simon, A Force d'imagination, dans Faeries n°19, Nestiveqnen

J'ai beaucoup hésité pour la nouvelle de Jérôme, car elle m'a vraiment révulsé ; mais n'est-ce pas un signe ? Je précise que je vote pour des nouvelles et des romans lus.

Il est vrai que pour les recueils lus plus tôt dans l'année, la mémoire flanche un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Ven 14 Avr 2006 - 11:08

J'ai voté sans hésitation pour la nouvelle de Jérôme, qui m'a fait à la fois tant de mal (en faisant remonter de vieux souvenirs) et tant de bien par son authenticité, sa vraisemblance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Ven 14 Avr 2006 - 11:19

Une bonne psychanalyse ne lui ferait pas de mal au sieur Noirez Very Happy Elle fait froid dans le dos cette nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Ven 14 Avr 2006 - 11:55

Justement, j'en ai parlé avec lui, et il se trouve que son travail le met souvent en relation avec des enfants qui ont subi de tels traumatismes et qui, bien que victimes, se punissent eux-mêmes, parce qu'ils opèrent une sorte de fusion psychologique avec leur bourreau. C'est cela qu'il a donc retranscrit dans sa nouvelle : un processus psychique atroce, mais authentique. Ce texte a pour moi valeur de témoignage. Cela va même au-delà : il est le cri que ne peuvent pousser ces milliers de victimes que la société bâillonne et condamne un peu trop vite. Pour chaque victime de viol, il y a toujours une personne bien pensante pour insinuer "elle l'a bien cherché, elle n'avait qu'a pas" etc., et même pour excuser le coupable, lui trouver des circonstances atténuantes.

Sans compter son propre sentiment de culpabilité : "j'aurais dû réagir davantage, j'ai été trop passive, trop stupide..." La rage de son impuissance... Avec le recul, on a toujours le sentiment qu'on aurait pu faire quelque chose, même si dans l'instant on s'en est trouvé totalement empêchée pour tout un tas de raisons. Et on s'en veut, çà oui ! Ce qu'on peut s'en vouloir ! Alors on se le fait payer.

Chez l'enfant, c'est encore pire, parce que l'enfant a du mal à imaginer la méchanceté gratuite. Si on lui fait du mal, il pense systématiquement que c'est parce que lui-même s'est montré méchant, et il associe le mal qu'on lui fait à une juste punition.

Non, ce n'est pas Jérôme qui a besoin d'une bonne psychanalyse, car il sait, il comprend, il témoigne, et rien que ça, ça fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Ven 14 Avr 2006 - 12:19

J'essayais de dédramatiser le thème très sombre 😢

Tu remarques que j'ai voté trois fois pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Ven 14 Avr 2006 - 13:38

Vi, c'est bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Sam 22 Avr 2006 - 11:03

Bon je viens de finir "Car je suis Légion" de Xavier Mauméjean. C'est un super bouquin, j'ai vraiment adoré, mais c'est plutôt du thriller historique ou du polar historique que de la fantasy, pour moi.

La dimension "merveilleux" est vraiment très réduite. On est en plein dans la reconstitution historique. C'est Babylone vécue de l'intérieur, avec les mentalités et croyances de l'époque, mais en dehors des juges qui pratiquent l'oniromancie pour traquer les coupables... et l'oniromancie était une croyance de l'époque...

Quand aux enfants de Tiamat, on devine tout de suite de quoi il s'agit (j'ai refait ma phrase 3 fois pour éviter le spoiler).

Je suis un peu déçue de ne pas avoir eu le frisson de chair de poule que peut procurer le fantastique, ni la magie de la fantasy. J'ai eu un dépaysement ethnique, une enquête bien construite mais pas surprenante non plus. En revanche, le style littéraire, la qualité de la documentation, la richesse de l'histoire étaient vraiment un plaisir de chaque instant.

Mais ce n'est pas de la fantasy, on est complètement dans le monde réel sans aucune intrusion du surnaturel. Alors quelque part je trouve un peu incorrect que cela figure dans les listes du prix Merlin. Même si j'ai voté pour (parce qu'au moment du vote je ne l'avais pas encore terminé et j'espérais encore).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Sam 22 Avr 2006 - 12:57

Attention SPOILER NE pas lire si vous désirez savourer Car je suis légion !!!







Je ne suis pas d'accord lol! Le fantastique est présent avec les mythes religieux de revitalisation/rédemption de la cité (Inanna/Marduk), la suspension du temps, les enfants de Tiamat (car leur description est très éloignée de celle que l'on pourrait faire en allant au museum d'histoire naturelle. En outre pour les oniromanciens, la magie semble bien intervenir, aussi bien pour Casdim que lors de l'interrogatoire de Sarban !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Sam 22 Avr 2006 - 13:52

C'est une épopée mythologique, une Iliade dans laquelle les actions sont parfois prodigieuses, naturellement prodigieuses, ansi l'armée des morts de Pharaon, le filet d'Innana qui découpe/débite ses victimes, l'épée "magique" de Sarban qui réclame des âmes ... 🎅
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Sam 22 Avr 2006 - 14:15

Mais le problème c'est que l'auteur démythifie tout au fur et à mesure.

L'armée des morts de pharaon, ce ne sont que des gens si malades de famine et de désespoir qu'ils ont l'air de cadavres ambulants, mais ce ne sont pas de vrais morts.

Le filet employé par le tueur black n'est pas magique, c'est une arme qui existe vraiment, composée de fils de métal coupant. On voit d'autres armes encore plus zarbis et pourtant réelles dans les arts martiaux.

L'épe de Sarban n'est pas magique, elle ne réclame pas vraiment d'âmes, quand son père dit ça c'est une simple métaphore sur le danger que peut représenter, pour le psychisme d'un homme, le fait de tuer.

Il n'y a jamais rien de vraiment surnaturel.

Pour les oniromanciens, j'ai émis une réserve, c'est le seul truc un peu fantasy, et encore... parce que ça repose avant tout sur l'intuition, et la force de persuasion. Aucune révélation grandiose n'est jamais faite dans le bouquin grâce à l'oniromancie.

La méchante de l'histoire est juste une illuminée qui se prend pour l'incarnation de Tiamat et utilise l'art du symbole pour impressionner les crédules et les supersitieux, mais elle n'a aucun réel pouvoir magique.

Les enfants de Tiamat sont de purs dinosaures fossilisés, décrits avec poésie et avec, bel exercice de la part de l'auteur, un point de vue de Babylonien. Pas de comparaison anachronique, donc. Mais dès la première description, en tout cas pour ma part j'ai tout de suite compris ce qui avait été trouvé dans la carrière. Jusqu'au bout j'ai attendu, espéré un truc magique, genre les fossiles qui s'animent (et donc seraient davantage que ce qu'il y paraissait) mais non, rien, on est dans le réel, tout le temps. Chaque fois qu'on frôle le surnaturel, l'auteur nous donne les élements pour le rationaliser et nous faire comprendre que c'est l'interprétation des gens de l'époque qui donne son caractère surnaturel à la chose.

Les mythes évoqués sont simplement la croyance religieuse de l'époque, avec les transes des prêtres qui croient entendre parler les dieux. A quel moment pouvons-nous être certains que ce sont vraiment les dieux qui ont parlé ? Les propos qui leurs sont prêtés ne sont-ils pas plutôt le résultat d'hallucinations humaines ? Ou de volontés politiques ? Ou le fruit de l'esprit bicaméral (puisqu'à cette période de l'histoire, l'être humain n'avait pas encore achevé le processus d'élaboration de la conscience de soi, d'après Julian Jaynes, et vivait encore de façon quasi schyzophrène, entendant des voix).

L'histoire est super, les persos attachants, mais il n'y a pas davantage de magie que dans les romans égyptiens de Christian Jacq ou les romans préhistoriques de Jean Auel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Sam 22 Avr 2006 - 17:58

Et nos avis divergent ...

Il s'agit de magie, mais plus "douce", plus mystique, de celle qui confère un pouvoir par la connaissance du nom (cf le nomade qui ne donne pas son nom). C'est le pouvoir attribué aux hiéroglyphes, l'acriture sacrée, par les Egyptiens : je te nomme, je te domine. Nommer c'est un pouvoir. Quant à Christian Jacq, dans la trilogie de "La reine Liberté", il y a de la magie, moins démonstrative, mais tellement puissante, celle du Hedjet et du Décheret, les deux couronnes, qui lorsqu'elles sont réunies, le Pschent, symbolisent et garantissent l'unité du Pharaon avec son pays.

Le filet d'Innana est magique, il découpe ! Et tout le monde y voit Sa marque.

Pharaon s'allie à Seth, trahissant Horus, et il perd ! Après avoir résisté si longtemps.
Les Oniromanciens recourent à la magie; ils voient la scène du meurtre, et quelle terrible magie est celle de leur chef, dont l'horrible visage est masqué. La terreur le précède. N'est-ce pas de la magie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Sam 22 Avr 2006 - 18:03

Et la suspension du temps qui fait de chacun un suppot du Chaos, brusquement, déchaînant l'irrationnel, n'est-ce pas un élément fantastique ? :farao:

En vitesse ... à demain ..
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Sam 22 Avr 2006 - 18:45

Ben non, c'est une réaction normale dans le contexte d'une civilisation baignant dans le sacré. Cela aurait pu avoir lieu en Egypte, ou chez les Aztèques.

Moi ça m'a fait penser au comportement des Américains lors de la grande panne d'électricité de je ne sais plus quand.

C'est tellement humain, ce basculement dans la folie à la moindre petite défaillance du système ! Genre on voit une brèche et on s'engouffre dedans.

Pour moi, il y a eu décision politique (ou mystico-religieuse) décrétant la suspension du temps, qui était une simple vue de l'esprit, puisque le vrai temps suivait toujours son cours. Les grands personnages semblaient déplorer la paix dont jouissait Babylone depuis super longtemps. En gros, comme le diraient certains extrémistes de notre époque, il fallait une "bonne guerre" pour secouer les puces aux gens et, peut-être, écrémer un peu. Ce n'est pas dit dans le roman mais la situation prospère est généralement la phase préliminaire à une crise économique (en simplifiant, et parce que la roue tourne, on a : le pays va bien, donc les étrangers moins prospères viennent s'installer dans le pays, croissance, embauche, puis mine de rien arrive le retour de bâton = inflation, chômage etc). Donc on anticipe avec cette pseudo guerre civile arbitrairement mise en place.

On dit dans le roman que le temps est suspendu, mais le temps ne l'est pas. Ce sont a Justice et la Police qui se mettent en grève, point barre.

Débarque dans n'importe quelle banlieue chaude, annonce que les flics sont en grève, et tu verras si les bandes ne se mettent pas à réagir exactement comme dans le roman de Mauméjean !

EDIT : Je le répète, "Car je suis Légion" est un super bouquin, il devrait être en lice pour les prix littéraires attribués aux polars, car il mériterait d'en gagner un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Dim 23 Avr 2006 - 17:02

Et bien contradiction, car à Babylone, dans le quartier hébreux la vie se poursuit normalement, alors que la justice n'existe pas. Hormis les mercenaires perses licenciés, les peuples habitant Babylone, mais ne croyant pas aux dieux babyloniens ne commettent pas d'exaction.

Soutenez Xavier Mauméjean !!! :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 52
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   Dim 23 Avr 2006 - 17:08

Ce qui démontre que c'est purement culturel... et cultuel, cette suspension du temps, et non surnaturel

D'autant que les peuples des ghettos, notamment les Hébreux, ont leur propre loi, ils ne dépendent pas des accusateurs. Les Hébreux, par exemple, dépendent des Lévites. Donc rien à battre de la grève des accusateurs babyloniens, car les Lévites ne font pas grève, eux.
Pas de contradiction puisque je parlais des "bandes" qui viendraient foutre le bordel dans les quartiers commerçants et huppés. Les gros bourgeois se calfeutrent chez eux, en général, dans ces situations de crise. L'Histoire l'a démontré... et dans le bouquin de Mauméjean, on est bien dans la pure fiction historique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prix Merlin 2006   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prix Merlin 2006
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prix Merlin 2012
» Prix Merlin 2012
» Grand prix internationnal de pierrefeu
» Prix Sade 2006 pour
» Edogawa Ranpo (littérature policière japonaise)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Argemmios :: Le site d'auteur de Nathalie Dau :: D'Encre et de Chair :: Actualité de l'Auteur-
Sauter vers: