Argemmios

Livre d'Or et Actualité de Nathalie Dau, auteur de Fantasy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Contes Myalgiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Parmi les 11 textes au sommaire des Contes Myalgiques 1, quels sont vos préférés ? (plusieurs réponses possibles)
La femme, la sorcière et l'amour
14%
 14% [ 6 ]
Bonne Année !
9%
 9% [ 4 ]
Aenor
18%
 18% [ 8 ]
Chicanerie
0%
 0% [ 0 ]
Le violon de la fée
9%
 9% [ 4 ]
Le Siestophage
5%
 5% [ 2 ]
Faux pas
5%
 5% [ 2 ]
Lucine
9%
 9% [ 4 ]
Désespérée
7%
 7% [ 3 ]
Demain les trottoirs
11%
 11% [ 5 ]
Vale frater
13%
 13% [ 6 ]
Total des votes : 44
 

AuteurMessage
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 51
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Contes Myalgiques   Mar 22 Mai 2007 - 16:42

Un nouveau sondage pour fêter la sortie du recueil ! Very Happy

Et maintenant, le choix multiple est possible


Dernière édition par le Mar 3 Juil 2007 - 13:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Mer 23 Mai 2007 - 9:54

ah Nath, je viens d'entamer ma lecture, je n'ai lu que le premier conte mais...

Pour tout te dire, ma mère voudrait faire un cadeau à une copine et ainsi soutenir Griffe d'Encre à sa façon, je lui ai conseillé ton recueil, mon frère va s'occuper de la commande pendant la souscription... franchement, tu me...

Je reviendrai t'en parler quand je l'aurai terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Jeu 24 Mai 2007 - 10:46

Tant qu'à faire, j'en ai choisi six. Et je remarque que sur quatre contes, mon choix coïncide avec celui du premier votant. Tous les textes sont magnifiques du point de vue du style, de la richesse des images. Comme l'écrit Maître Philbert, tout est à sa juste place. Dès lors, mes choix indiquent les contes qui m'ont le plus fait vibrer, m'ont ému ou ont excité mon imagination. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Mar 3 Juil 2007 - 7:45

J'ai le livre entre les mains depuis hier j'en ai déjà lu la moitié:
Que dire ? Ecriture magnifique, des phrasés sur lequel on revient encore et encore tellement la résonnance est belle, la richesse des recherches apportées dans les histoires démontrent incontestablement une grande dame de l'écriture.
Cet ouvrage ne me quitte pas.

(Ne me reste plus qu'à le payer!!!) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Mar 3 Juil 2007 - 13:54

Comment vote-t'on ?
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 51
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Mar 3 Juil 2007 - 13:57

Ben tu cliques sur autant de carrés que voulu, et tu appuies sur "envoyer le vote". Enfin le truc logique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Mar 3 Juil 2007 - 13:58

Oui mais pour moi c'est de l'information non interactive geek
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Mar 3 Juil 2007 - 14:09

lol! An fête, sais parske j'est déjà vauter
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Mar 3 Juil 2007 - 18:50

Il m'en reste encore beaucoup à lire, raison pour laquelle je ne vote pas encore.
Mais je dois dire qu'il me semble difficile de faire encore mieux que "Demain les trottoirs", tellement ce texte me semble exceptionnel.

Et si avec cette nouvelle là, tu recevais Nath, un nouveau prix.
D'après moi, ça me semblerait amplement mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Ven 13 Juil 2007 - 9:43

Alors perso, j'ai mis:

Aenor, Le siestophage, Lucine, Demain les trottoirs, Désespérée et Le violon de la fée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Dim 25 Nov 2007 - 0:58

je ne sais pas si le vote est toujours valable mais j'ai choisi


en 1 faux pas ( pour son humour)
en 2 la femme la sorciere et l'amour ( pour sa poésie, j'adore les images que nathalie fait naitre dans ma tête)
en 3 lucine ( bien que je la trouve trop gentille avec son pére ...)

par contre je n'accroche pas à Aenor ... sans doute parce qu'elle lui pardonne à la fin ... elle est trop amoureuse la pauvre ... ah ... l'amour...
en fait j'aime bien le début :) mais apres ... pfffff j'en aurais fait des miettes moi de son amour

dame hamlet qui va attaquer la nouvelle le gout de miel des qu'elle aura retrouvé où elle a mis le livre :)
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 51
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Dim 25 Nov 2007 - 10:48

Ah, je comprends tout ta fait ta remarque au sujet d'Aenor. Lucie avait exprimé un sentiment assez voisin, si je me souviens bien.

Alors je vais vous donner quelques clefs spécifiques à ce texte Wink

* le monde des fées = le monde des morts. C'est ce qui se cache sous les sidhes. C'est aussi l'éternité.
* à partir du moment où le roi devient le compagnon de la fée, il est "passé de l'autre côté", il appartient à l'autre monde, donc il appartient au monde des morts, d'où le retour n'est jamais parfaitement possible (cf les contes où le héros revient mais où le temps le rattrape et où il se change en poussière).
* il transgresse un tabou, attirant donc sur sa tête le retour de bâton. Il croit s'échapper, mais tout est trop tard pour lui. Il est frappé de folie, et sa terre est frappée de même, selon les principes sacrés qui veulent que le roi est sa terre, même si la souveraineté appartient à la déesse-terre ou aux génies du terroir qui la représentent, et ne peut donc s'obtenir que par un acte sacré, une alliance permettant ce transfert temporaire de souveraineté. D'ailleurs, en devenant le compagnon d'Aenor, le roi avait implicitement renoncé à ses anciens domaines, mais comme aucun successeur n'avait été désigné, il reste le roi sacré lié à sa terre.
* puisque s'échapper n'est pas possible, il ne reste au roi que le retour dans le monde des morts, auquel il appartient déjà. Mais au lieu d'y jouir de la vie éternelle, et de l'amour de la fée, il y subit sa punition. Et là, je laisse chacun imaginer ce qui lui chante, mais vous avez plusieurs interprétations possibles :
- soit Aenor, le roi et l'enfant sont changés en menhirs pour l'éternité, ce qui place sous les yeux du coupable l'image de sa faute, et place sous les yeux de la fée l'éternel spectacle de la détresse et de la folie pétrifiées du roi, totalement réduit à l'impuissance (et c'est beaucoup plus frustrant que toutes les tortures physiques imaginables)
- soit les 3 menhirs sont des sortes de pierres tombales, de monuments commémoratifs dressés là par la magie de la fée, tandis que le roi, qui désormais lui appartient sans plus aucun espoir de regagner le monde du dessus, le monde des vivants, s'apprête à endurer tout ce qu'elle voudra lui faire subir. Car être condamné à jamais à appartenir à une fée n'a rien de confortable. Les développeurs de Whitewolf l'ont bien compris dans la nouvelle édition du JDR Changeling, désormais sous-titrée "the Losts".

Il n'y a aucun pardon dans Aenor, c'est une erreur que de le penser.

La fée avait assez de pouvoirs magiques pour empêcher le mortel de la brutaliser, puis de la trahir. Posez-vous la question : pourquoi n'use-t-elle pas de ses pouvoirs ? Au nom du libre-arbitre, bien sûr. Les mortels se forgent eux-mêmes leur destin et récolteront, à la fin, ce qu'ils auront semé.

Dès le début, la nature contemplative d'Aenor est soulignée : elle passe son temps à observer. Et elle observe le roi de la même façon. Et elle l'aime d'un amour terrible, qui ne pardonne pas et ne relâche point. Lorsque le récit s'achève, le roi est devenu l'éternelle victime du sort auquel il s'est lui-même condamné par son comportement.

Le pardonner aurait été le laisser vivre, sans le frapper de folie, sans ravager sa terre, ou bien le tuer rapidement et proprement.

En réalité, Aenor est bien plus cruelle que Lucine, mais elle a la cruauté des êtres qui se trouvent totalement en dehors de la morale humaine, avec des notions de bien et de mal qui sont celles des êtres-fées, pas celles des mortels.

Quelque part, c'est le même genre de punition que Lucine inflige à son père (alors qu'elle est expéditive avec ses amants) : quelque chose de lent, d'insidieux et d'infiniment sadique, laissant au désespoir tout loisir pour se déployer et bannir peu à peu tout autre sentiment. Le père de Lucine, à la fin du récit, n'est-il pas réduit à un état pitoyable, impuissant tant physiquement que moralement, et se consumant à petits feux ?

C'est là toute la différence entre l'aigu, qui finalement passe vite et finira par être oublié, et le chronique, qui fait office de parasite dans votre vie.

A titre de comparaison, je vous indiquerai ces couples qui vieillissent ensemble dans un étrange amour mêlé de haine. L'un des deux a trahi l'autre, un jour (adultère), mais le couple n'a pas divorcé. Ils ont décidé de faire comme si. Sauf que chaque fois que le coupable voit l'autre, reçoit ses petites attentions, il se sent terriblement plus coupable encore, et vit tout ça très mal, tandis que l'autre, qu'on pourrait qualifier de victime, jubile intérieurement de la culpabilité qui suinte de chacun des pores de l'adultère. Et peu à peu, sournoisement, le rapport de forces s'inverse. L'adultère devient la victime tandis que la personne trompée devient le bourreau. Et parfois, ça aboutit à des meurtres que les gens ne comprennent pas. "Mais il/elle était si attentionné(e) pour elle/lui !"

Voilà pourquoi, dans ma vie privée, j'ai toujours préféré l'amputation : sinon, la gangrène s'installe.

Et pour en revenir à Aenor : le sort final du roi n'a vraiment rien d'enviable. L'accès au paradis/purgatoire ou à la réincarnation (selon la croyance de chacun) lui a quand même été retiré, il est prisonnier de sa nouvelle situation pour l'éternité ! Et qu'Aenor ait choisi (ou ait été obligée, parce que tout à un prix, même appliquer un châtiment) de partager son sort ne signifie en rien que ce sort est agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Lun 26 Nov 2007 - 0:22

c'est de la réponse :)

le sort final du roi n'a vraiment rien d'enviable. L'accès au paradis/purgatoire ou à la réincarnation (selon la croyance de chacun) lui a quand même été retiré, il est prisonnier de sa nouvelle situation pour l'éternité ! Et qu'Aenor ait choisi (ou ait été obligée, parce que tout à un prix, même appliquer un châtiment) de partager son sort ne signifie en rien que ce sort est agréable.

et moi qui me croyais sadique ... finalement les chatiments possibles que j'ai imaginé ne sont rien à coté d'une telle punition ...encore faut -il croire à autre chose apres la mort ...

en fait pour une fois j'avais plutot vu le coté positif de passer le reste de l'eternité à coté de l'etre aimer... comme quoi Shocked

serais je une romantique refoulée ? c'est theodoric qui va etre content :)

du coup une telle difference d'interpretation et sacrement interressante :) et laisse entrevoir de grandes discutions futures :)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Lun 26 Nov 2007 - 0:30

désolée pour le double post ...

mais j'ai eut une idée sunny

cela t'embeterais si j'ecrivais une autre fin pour Aenor ?

je t'enverrais le texte tu verras ainsi mon coté sadique :) j'ai déja plein d'idées sympas :)


dame hamlet qui pense déjà en jeter deux trois dizaines de lignes cette nuit :)
Revenir en haut Aller en bas
Nedeleg 2
La Patronne
La Patronne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6794
Age : 51
Localisation : sur un monde-joyau
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Lun 26 Nov 2007 - 8:42

Lâche-toi, et si le résultat est sympathique, on pourra le publier dans la section "Partages" du site, avec les autres clins d'oeils et fan fictions Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   Ven 23 Avr 2010 - 23:56

Dans la série "j'arrive deux ans après tout le monde", petit mot rapide pour dire à Nathalie que j'ai beaucoup aimé "Bonne Année" ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contes Myalgiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contes Myalgiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Argemmios :: Le site d'auteur de Nathalie Dau :: Livres d'Or :: Le Cercle des Fans-
Sauter vers: